La cryolipolyse




Comment agit la cryolipolyse

Les cellules adipeuses sont plus sensibles au froid que les autres cellules.
La graisse cristallise pour des températures en dessous de 10°C.
Ceci déclenche l’apoptose, c.à.d. la mort lente et programmée de la cellule.
L’effet devient visible à partir 14ème jour,
Le résultat final est atteint au bout de 2 à 3 mois.
Les taux de lipides du sang (triglycérides et cholestérol) ainsi que les paramètres hépatiques restent inchangés.

Stacks Image 981
Déroulement d’une séance

La zone à traiter est d’abord aspirée.
Le tissus ainsi aspire est chauffé pendant 3 minutes puis refroidit
pendant 1h à environ ‐5°C.
La peau est protégée par une membrane antigel.




Tolérance

Le traitement est peu douloureux. Au début la peau est tiraillée mais cette sensation s’estompe rapidement, dès le début du processus de refroidissement.
Le traitement d’une zone dure 1h.
Immédiatement après le traitement, la peau est rouge, légèrement oedématié et insensible.
Souvent la zone traitée présente quelques pétéchies superficielles.
Ces réactions sont normales et régressent rapidement.
La zone ainsi traitée peut être massée pour la réchauffer rapidement.
Ceci améliore l’efficacité.


Il n’y a pas d’éviction sociale et le patient peut reprendre ses activités habituelles immédiatement après la séance.
Quelles zones peuvent être traitées ?


Les meilleures indications sont les bourrelets graisseux localisés, comme par ex :
Stacks Image 986

* le ventre
* les hanches
* les poignées d’amour
* l’intérieur des cuisses et des bras
* les flancs
* le dos

Le traitement de la cellulite, de la culotte de cheval et de l’intérieur des genoux donne des résultats aléatoires
Stacks Image 1001
Stacks Image 1003
Stacks Image 1005

La cryolipolyse n’est en aucun cas indiquée pour la réduction du poids.

Ceci nécessite une prise en charge adaptée avec des règles d’hygiène et alimentaires

Adresse

Docteur Jutta Matheis
5, rue de la Laine
67160 Wissembourg

Me contacter

Fixe: +33(0)388940356
Mail: jutta.matheis@orange.fr

Plan d’accès

Cliquez ici