Qu'est-ce qu'une ride ?

Une ride de la peau est une cassure cutanée provoqué par la disparition progressive de deux protéines : le collagène et l'élastine.
Les rides apparaissent spontanément au cours du vieillissement et elles sont génétiquement programmées. C'est apparition est donc très variable d'une personne à l'autre dans le temps.
Les facteurs aggravants sont en particulier chez la femme la ménopause, d'autres facteurs comme le stress, le tabac accélèrent considérablement le vieillissement cutané. Mais l'ennemi numéro un de la peau reste avant tout le rayonnement solaire, notamment les UV qu'il soient en cabine ou naturels.
A l'extérieur, il faudrait à tout prix éviter l'exposition solaire entre 11 et 16 h.
Classiquement, on distingue 2 sortes de rides, les rides superficielles et les rides profondes

* Les rides superficielles d'héliodermie
Elles sont essentiellement liées aux soleil. Dés la trentaine on assiste à une diminution de l'épaisseur
dermo-épidermique, l'épiderme se relâche est devient trop ample pour les structures sous-jaçantes.

* Les rides profondes sont de plusieurs natures
- Les rides profondes d'expression
Elles sont liées à l'influences des muscles peauciers sur la peau. La
répétition des contraintes mécaniques liées à l'expression musculaire et à
la mimique entraîne la répétition de la plicature cutanée qui devient peu à
peu figée.

- Les rides profondes de froissement
Ce sont des rides verticales. Elles sont liées à la pesanteur ou
provoquées par des contraintes positionnelles nocturnes. C'est pour cela
qu'on les appelle aussi 'rides de l'oreiller'.


Quels traitements pour quelles rides ?

Il est évident que le traitement d'une ride n'est pas le même selon la profondeur ou le siège de la ride.
Idéalement, la prévention précoce (protection solaire, arrêt du tabac, bonne alimentation, cosmétologie) vaut
mieux que n'importe quel traitement.
Classiquement, les rides d'expression sont préférentiellement traitées par le
Botox*, surtout les rides du haut du visage comme la patte d'oie, la ride du lion et les rides du front.
Les autres rides profondes sont accessibles au
comblement par l'acide hyaluronique, comme par exemple les sillons nasogéniens, les rides autour de la bouche, les rides de la joue. L'acide hyaluronique permet également de recréer les volumes et l'ovale du visage.
Les rides superficielles d'héliodermie quant à elles, peuvent êtres traitées par différentes techniques selon les disponibilités du praticien et les souhaits des patientes.
Les traitements par LASER ablatif ou des peelings au phénol sont des techniques invasives nécessitant toujours une éviction sociale de plusieurs jours et doivent être pratiqué par des médecins expérimentés.
En dehors de ses traitements, il existe une panoplie d'autres méthodes à mettre en oeuvre facilement en cabinet de ville, rapides et sures à la fois. Pour en citer quelques unes:

- Le
mésolift, dés l'âge de 30 ans, à la fois préventif est réparateur, particulièrement indiquée
pour la peau abimée par le soleil ou asphyxiée par le tabac. C'est un traitement global du
vieillissement cutané peu traumatisant et douloureux. Il s'agit d'injections multiples à l'aide
d'une aiguille très fine ou d'un pistolet de très petite quantités d'un complexe nutritif et
polyrévitalisant de plus de 50 ingrédients actifs.

- La réjuvénation cutanée par la
lumière intense pulsée produite par une lampe flash.
Cette technique entraîne un réchauffement du derme. Les cellules de la peau et
particulièrement les fibroblastes sont stimulées et produisent du nouveau collagène. Selon les
filtres utilisés, on estompe également les tâches brunes, et les petits vaisseaux inesthétiques.

- Les
peelings qu'ils soient superficiels ou moyens nécessite pas d'éviction sociale et traitent
selon leur composition chimique, les rides superficielles mais également les tâches, les
boutons, le masque de grossesse. Ils améliorent le grain de la peau et le teint grisâtre des
fumeuses. L'activité cellulaire est stimulée, l'élasticité des tissus est augmentée, le teint est
éclatant et la peau est beaucoup plus lisse.

- Un autre traitement des rides encore peu connu est l'injection de
plasma riche en plaquettes
(PRP). Ce produit possède un avenir énorme pour le rajeunissement de la peau du visage, du
décolleté, de la région péribuccale et le pourtour des yeux. Il est entièrement naturel car il s'agit
d'un concentré plaquettaire obtenu à partir du sang propre de la patiente. Après injection avec
une aiguille très fine on obtient à la fois un comblement et une régénération de la peau ridée
sans sur correction possible. Il n'y a pas d'éviction sociale non plus. Le résultat se voit quelques
jours après l'injection. Il n'y a aucun effet secondaire notable.

- Les
LED (Light emitting diode) est une technique relativement récent dans le traitement des
rides. Les appareils produisent une lumière froide, d'une seule longueur d'onde. La patiente est
exposée à ce rayonnement qui présente aucun danger. L'effet se fait suite à l'absorption du
rayonnement par les cellules de la peau, les fibroblastes qui sont stimulées et produisent de
l'élastine et du collagène. On parle de photomodulation ou de photostimulation comparable à
la photosynthèse des plantes. Ce traitement n'est pas seulement efficace contre les rides mais
également contre les cicatrices et les vergetures.


En conclusion - Le point de vue du médecin

La première étape avant tout traitement de rides est d'être à l'écoute de la patiente et de ses attentes.
Par la suite le médecin procède à une analyse détaillée du visage et de la répartition des rides, détermine
les mécanismes entrant en jeux, tient compte de l'état de la peau sans oublier de chercher des facteurs aggravants comme une mauvaise hygiène de vie, le stress, le tabagisme, le surpoids, une exposition exagérée au soleil, une maladie.......
Une fois tous ces éléments réunis, il faudrait élaborer une stratégie de traitement qui comporte souvent plusieurs étapes et de bien l'expliquer à la patiente. Il arrive que la première intervention n'est pas considérée comme une priorité par la patiente.
Souvent, il est nécessaire d'associer différentes techniques pour un résultat optimal, de prévoir des traitements en fonction des saisons ( par ex.:pas de peeling en été), prévoir également des rappels, des séances d'entretien.........
En fin, connaître et expliquer les limites de tous ses traitements à la patiente, savoir refuser un traitement car la médecine esthétique ne peut pas tout faire, l'adresser à un bon chirurgien esthétique si nécessaire.
Une bonne information donnée à la patiente au départ est la base d'un traitement bien conduit et réussit.



Médecin Généraliste Membre de l'AFME